popup
popup


Bestiaire


Ours a franges:Ursus fimbria


Taille : entre 1m50 et 1m70

Poids : 70 kg pour la femelle et jusqu'à 170 kg pour le mâle

Caractéristiques physiques : L’ours à frange est un assez petit ursidé, très loin d’atteindre la taille impressionnante de son cousin de grizzli il reste assez impressionnant. D’ailleurs, il vous semblera généralement beaucoup plus imposant qu’il ne l’est en réalité de part le volume de son poil. En effet, il a la capacité de moduler l’aspect et la consistance de sa fourrure, il lui est donc possible de se donner un effet bouffant pour sembler plus gros ou, au contraire, de se donner l’air d’un animal malade en rendant son poil terne et tombant. Les premiers individus observés présentaient cette stratégie de défense et c’est ainsi que l’ours à franges a acquis son nom commun. Comme la plupart des ursidés il possède des griffes suffisamment puissantes pour pouvoir se saisir des poissons ou pour creuser les troncs morts hébergeant des larves en tout genre. Sa gueule abrite des crocs de tailles respectables, davantage présents pour déchiqueter la chaire d’une charogne que pour chasser.

Espérance de vie
 
Reproduction : Comme n’importe quel animal de cette espèce, l’ours à franges est un animal majoritairement solitaire. Mâles et femelles s’accouplent durant l’été pour que les jeunes qui naissent au printemps suivant aient le temps de constituer suffisamment de réserves graisseuses avant la nouvelle hivernation. Si un mâle croise le chemin d’oursons il se peut qu’il les tue, qu’ils soient ou non potentiellement ses descendants n’a aucune importance, il ne s’agit que d’éliminer une future menace potentielle pour son territoire.

Comportement : Ce sont des animaux solitaires mais la mère va malgré tout élever ses petits pendant trois ans, les petits passeront donc deux hibernations en sa compagnie et ne la quitteront qu’au moment de trouver eux-mêmes leur caverne pour la troisième phase d’endormissement de leur vie. Ce qui est intéressant à noter est la capacité de faire ce que bon leur semble de leur fourrure, particularité citée un peu plus tôt. Cela peut en faire des adversaires particulièrement coriaces. En effet, ils peuvent tantôt rendre leur fourrure suffisamment dense pour obtenir quelque chose de presque aussi solide qu’une carapace tantôt ils parviennent à la rendre suffisamment molle pour qu’elle absorbe les chocs. Néanmoins, n’est en aucun cas impossible de les tuer puisque les effets de durcissement et d’élasticité deviennent moins puissants à mesure qu’ils tentent de l’étendre à de larges parcelles de poils. Une fois l’animal tué, vous pourrez récupérer des poils d’une grande douceur et d’une grande qualité marchante. Cette fourrure ressemble d’ailleurs davantage à la toison que l’on peut récupérer sur un mouton qu’à une fourrure au sens propre du terme. Il est donc possible de récupérer la toison tout en conservant la peau qui, une fois tannée, représente un excellent matériaux isolant.

Type: Agressif
Rareté: ☆☆☆
Zones: *



Santé 0
Force 0