popup
popup


Bestiaire


Belette pleureuse:Mustelidae lacriosis


Taille : De 20 à 24 centimètres de long pour une hauteur oscillant entre 5 et 8 cm à l’épaule

Poids : De 1 à 1,7 kg

Caractéristiques physiques : Cet animal a été placé dans la famille des mustélidés de part sa forte ressemblance avec les autres animaux connus de cette famille. Son pelage est généralement brun et devient blanc en hiver. Le bout de la queue, les oreilles et le museau restent noirs chez les femelles quelle que soit la saison. Autre signe permettant de distinguer les demoiselles des messieurs : la taille. Les femelles sont généralement plus grosses que les mâles et ont très mauvais caractère.

Espérance de vie : Peut vivre jusqu’à 15 ans mais cela ne survient que dans des cas rarissimes La plupart du temps ils ne vivent guère plus d'une dizaine d'années.

Reproduction : Toutes les femelles d’une même famille peuvent se reproduire. Elles choisissent leur mâle en se battant contre eux, seuls les plus forts parviennent donc à s’accoupler. Les portées sont généralement composées de trois à huit petits. Malgré l’agencement social particulier qui permettrait une coopération dans l’éducation des jeunes, chaque femelle garde jalousement près d’elle ses petits. En effet, si une famine survient celles qui ne sont pas capables de protéger leurs rejetons les voient dévorés par les autres. C’est la loi du plus fort et autant ne pas laisser ses enfants auprès d’une autre femelle qui pourrait très bien les manger vivants.

Comportement : Contrairement à la majorité de ses cousins plus ou moins éloignés, ces animaux vivent en groupe. Ils forment une famille soudée et si chaque femelle peut avoir une portée par an. Le plus intéressant concernant ces animaux est leur capacité aux vocalises. Ils sont capables d’imiter le cri de détresse de n’importe quel animal pour peut qu’ils l’aient déjà entendu. L’humain ne fait pas exception à la règle et ils sont capables de copier à la perfection des pleurs d’un bébé ainsi que les cris d’agonie d’un homme venant de tomber dans un piège quel qu’il soit. Capacité inutile ? Loin s’en faut. Lorsqu’un animal vient sauver son congénère il se retrouve pris dans un piège des plus élaborés. Une belette ne vous fera rien de plus qu’une vilaine morsure mais trente ? Même face à un carnivore entraîné elles sont capables d’infliger de terrible dégâts. La mort de certains de leurs congénères lors de ces attaques ne permet jamais de cesser la vague. La seule solution envisageable est la fuite. Si tant est que vous puissiez encore courir avec presque quarante kilos de fourrure sur le dos. Néanmoins, isolés, ces animaux ne sont absolument pas dangereux. Si leur chaire est dure et peu goûteuse leur fourrure est chaude et d’une douceur appréciée par les tanneurs. Bien que ce soient des animaux méfiants des collets peuvent être suffisants pour une bonne prise.

Localisation : Les individus qui m’ont été donnés d’observer se trouvaient dans les contreforts montagneux Diroth à l’Est et Easwan au Nord. Ces animaux s’adaptent parfaitement aux conditions climatiques changeante et je ne serais pas étonné d’en trouver dans l’ensemble des massifs à moyenne altitude.

Type: Agressif
Rareté: ☆☆☆
Zones: *



Santé 0
Force 0